Marathon: J-2 Schizophrenia
yayoun

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Marathon: J-2 Schizophrenia

Par yayoun - 26-09-2008 19:21:02 - 14 commentaires

 Ca y est, on y est, plus que deux jours avant le grand jour...

  Météo émotionnelle du jour: mélange d'excitation, d'impatience, de doute, de peur, de joie...

  J'ai fait ma dernière sortie: 3X 1000m et alléluia, j'ai retrouvé mon allure: 3x 5'35" à la seconde près. En passant sous le pont au 3e 1000m, je ne peux m'empêcher de sauter de joie devant des skaters quelque peu étonnés devant cette démonstration et qui ignorent l'enjeu terrible de ces enchaînements (le sais-je moi-même?) L'allure est en mémoire, je connais mon rythme, la pulsation à laquelle je dois être, reste plus qu'à la tenir du 1er au 42e km. Je l'ai tenu sur 3km...ça suffit pour faire mon bonheur aujourd'hui et me rassurer. Merci Yoda

   Les affaires sont prêtes, les temps de passage sont gravés dans ma tête avant de l'être sur mon bras dimanche, les gels et pâtes de fruits sont comptés, le sporténine est là, la playlist est en train de se fabriquer (science ô combien précise me permettant d'avoir la bonne musique au moment adéquat )...Ai-je oublié quelque chose???

   Météo du corps: ça tiraille un peu à l'ischio gauche et au tendon gauche mais si je n'ai rien à monter ça marche et c'est l'un des marathons les plus plus plats. Mes pieds ont été massés, bichonnés, crémés depuis un mois...Les gars, je compte sur vous, c'est pas le moment de me lâcher...Et toi non plus l'ischio, ne me joue pas un sale coup, je te promets qu'à partir de dimanche après midi, tu n'auras que du repos jusqu'à l'arrancabirra et un vrai massage avec un vrai kiné

   Météo de la tête: 

Je suis pressée d'y être, de vivre ça, de voir si je peux y arriver. Je me souviens de ce bonheur intense lorsque j'ai franchi la ligne de mon premier marathon, ce sentiment extatique, les larmes qui montent aux yeux quand on entend un encouragement sur la fin du parcours. La joie aussi immense de partager ça avec mes parents, de vivre ces moments forts ensemble, de faire chacun sa course, de se retrouver à l'arrivée et de refaire sa course pendant des heures. Impatiente aussi de me dépasser, d'atteindre mes limites et les repousser. Vais-je y arriver? Je n'en sais rien, le marathon n'est pas une science exacte, aucune course ne l'est d'ailleurs. Mais je vais tout faire pour, donner le meilleur de moi-même, y mettre toute ma passion, ma rage et mon envie et puis inch'allah. Si ça ne marche pas, on dira que je me suis arrêtée faire du shopping chez Rolex et je retenterai ma chance en Avril avec une vraie préparation en 12 semaines cette fois-ci....Mais en même temps, je veux quand même y arriver...

    Ah, le doute, la pression qu'on peut arriver à se mettre tout seul...Le doute justement. Le premier marathon, c'est simplement l'impatience, la hâte et la peur de découvrir l'inconnu, de vérifier si on peut arriver à remplir ce nouveau défi...Mais là, c'est le deuxième sur bitume...Je sais que je couvre la distance, je l'ai déjà fait...Depuis le premier, j'ai enchaîné les courses, quitté le bitume pour rejoindre le trail...Ma dernière course sur bitume remonte au Marseille-Cassis 2007...Vais-je être capable de courir tout le long? Et puis je me souviens aussi de la manière dont j'ai tapé le mur au 32e km, de cette femme qui m'a poussé dans le dos sur 500m pour que je recommence à courir (sera-t-elle là cette fois???), de ces douleurs dans des zones de mon corps que je ne soupçonnais même pas, de mes jambes que je ne pouvais plus soulever le long des trottoirs...et là, le 32e km, je l'attends au tournant ( ce serait pas possible de faire 43km et d'enlever le 32e????). 1er marathon après 3 mois d'entraînements, 2e après 2 ans, ai-je progressé???

    Mais je me souviens aussi de mon sprint final, de ses ressources que j'ai été puisées je ne sais où, de ce bonheur intense et immense quand j'ai passé le 40e km et que j'ai su que j'allais y arriver, de ces moments de partage avec des coureurs dans la même galère que moi, alors Genève me voilà et advienne que pourra...

   En tous les cas, objectif réalisé ou non, je compte bien m'éclater, profiter du public, des encouragements, des animations, du paysage, de cette immense fête qu'est le marathon...et bien évidemment, un petit bonhomme dans ma tête espère que cette médaille en plexiglas, je la passerai autour du cou avec le même bonheur et la même fierté qu'à Lyon et qu'à La Flégère et qu'à ce moment là mon chrono affichera 3h59'59"...ou au moins 4h13...

Bon, maintenant, fini de tergiverser, j'ai tout à y gagner et certes, 4h ça peut paraître super facile pour certains mais pour moi, ce sera la marche la plus haute du podium... Alors, je la ferme, je fonce, cours et me défonce ...

 

En tous les cas, merci à tous ceux (ils se reconnaîtront) qui m'ont aidé pendant la préparation, qui m'ont  entraînés, mis des coups de pied au c*** pour me faire faire des fractionnés, me faire courir sous la pluie , dans la boue, sous les orages, conseillé, rassuré, répondu à mes tonnes de questions, motivé, redonné la gnaque, l'envie, bref, qui ont été là pour moi...RDV dimanche 8h30 et en attendant

ENJOY. 

 

Et surtout bon courage, bonne chance à tous ceux qui vont courir ce week-end, les allumés qui vont aux Terrils, Jérôme (trail ou semi de Turin?), Caro à Millau,Maria pour ta CO, Séverine, Nico, Christian, Martine pour les Aiguilles Rouges, Françoise et Xavier aux balcons de la Nesque, à tous ceux qui sont en train de courir sur les traces des héros grecs au Spartathlon, tous ceux que j'oublie et qui seront sur les routes, les chemins ce week-end...Eclatez-vous, amusez-vous bien...ENJOY

 

Billet précédent: Ode à mon polar
Billet suivant: Marathon de Genève: objectif atteint :-)))

14 commentaires

Commentaire de BENIBENI posté le 26-09-2008 à 20:02:33

Hello ! Je te Bon courage et éclates au max' sur ta course !

Commentaire de Françoise 84 posté le 26-09-2008 à 21:49:44

Amuse toi bien, Sarah, profite et la barre des 4h, trop facile pour toi!!! Bon WE, on attend ton récit! Gros bisous!!

Commentaire de frankek posté le 26-09-2008 à 22:12:58

bonne course !! amuse toi bien !!! et prudence....

Commentaire de L'Castor Junior posté le 27-09-2008 à 01:53:36

Bonne nouvelle que ces 5'35" retrouvés : reste à ce rythme, sans te prendre la tête, et tu profiteras de la fête.
On pensera à toi depuis les Terrils.
Bises.

Commentaire de Jerome_I posté le 27-09-2008 à 02:20:39

ENJOY ca me rappelle quelque chose ??? Allé tranquille maintenant il est bien trop tard pour stresser et cela ne t'aidera pas... Maintenant il faut profiter!

Jérome

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-09-2008 à 07:51:58

Je penserai à toi en grimpant les terrils.

Commentaire de agnès78 posté le 27-09-2008 à 08:11:11

bon marathon sarah... l'allure est maitrise alors ce ne sera que du bonheur! Profite! bises agnès

Commentaire de domdom g posté le 27-09-2008 à 10:35:30

bon marathon yayoun et amuse toi bien

Commentaire de Jerome_I posté le 27-09-2008 à 13:41:11

Allé tu pourras te dire tout les 5 miles une de ces lettres:

mile 5 : E

mile 10 : N

mile 15 : J

mile 20 : O

du mile 25 à l'arrivée : Y.....

Commentaire de béné38 posté le 27-09-2008 à 14:52:21

Bon marathon Sarah, profites bien je penserai bien à toi aussi.

Commentaire de Epytafe posté le 27-09-2008 à 16:25:58

Zut, je suis tout prêt et je ne peux même pas venir jouer la groupie pour cause d'exigences professionnelles... Dommage. Eclate toi bien fort, excellente cours à toi !

Commentaire de Bambi posté le 28-09-2008 à 12:15:21

tu dois être sur les derniers kilos en ce moment - nous pensons très fort à toi et espérons que ça se passe bien ! allez Sarah, c'est bientôt gagné !

Commentaire de marioune posté le 28-09-2008 à 14:26:32

Allez Allez Sarah. Bon marathon. Profite.
Après tu auras mérité quelques séances de yoga...

Commentaire de martinev posté le 01-10-2008 à 22:18:34

formidable !!!!!
Bisous de nous deux , on te mail
chris et tine

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 112064 visites